Les exercices et les méthodes (par Monique Mathieu)


Ici, sur Terre, allier le cœur à la raison est un exercice difficile, surtout lors de certains évènements pénibles à vivre. Pourtant c'est ce vers quoi nous devons aller, c'est à dire beaucoup plus de cœur dans nos réflexions, nos actions et notre vie. Pourriez-vous nous proposer des exercices qui rendraient la tâche plus aisée ?
« Vous, humains, qu'est-ce que vous aimez les exercices ! ...
Même s'il y a des difficultés dans votre vie, ce ne sont pas les exercices qui les résoudront  ! C'est le regard que vous aurez sur vos problèmes qui pourra les résorber ou tout du moins les rendre moins difficiles, c'est aussi le regard que vous aurez sur vous-même, sur la vie, sur les autres et sur les expériences de la vie !
Que pouvons-nous vous donner comme exercice, alors que la vie elle-même est un champ d'exercices permanent ? Bien sûr, nous pourrions vous donner une sorte de poudrede perlimpinpin et vous dire de faire ceci ou cela et qu'ensuite tout ira bien, mais ce n'est pas notre principe !.
Nous savons que certains marchands du temple (parce que nous les appelons ainsi) vendent de l'illusion, de l'irréalité, en vous faisant croire que si vous faites ceci ou autre chose tout va changer en vous, que tout ce sera plus facile. C'est de la poudre aux yeux !
Le vrai, le seul et le plus beau des exercices est de comprendre la vie, de comprendre les expériences, d'avoir un regard clair et de ne pas se révolter, bien au contraire d'accueillir la vie et toutes les expériences et de vous exercer à développer l'Amour en vous.

L'heure de l'unité



Mes chers amis, 

Comment vivez-vous ce qui se passe actuellement? Quelles sont les émotions qui vous habitent? Que ressentez-vous? Nous sommes entrés depuis les attentats du 13 Novembre dans une période cruciale où chacun doit regarder en lui-même ce qu'il s'y passe.
Afin que vous puissiez vivre ces bouleversements avec le plus de recul possible et utiliser surtout ces événements pour transcender vos peurs les plus profondes (car là se trouve la véritable signification et le véritable but de ce qui se passe), un travail personnel est maintenant devenu urgent et incontournable. Chacun d'entre nous a le devoir à présent de refondre son système de pensées et de croyances si celui-ci est vecteur de vibrations négatives, nocives, limitatrices ou destructrices. Nous devons créer la paix, générer la paix, incarner la paix et nous devons le faire ensemble et dès maintenant.

Si vous vous demandez ce que vous pouvez faire face à tout ce qu'il se passe actuellement, et je l'ai déjà énoncé dans l'article précédent Je choisis la Paix, voilà le conseil que je vous donne: trouvez la paix en vous même, désamorcez vos bombes intérieures, transmutez vos colères, votre haine, votre rage, en vibration de lumière et d'amour, en intention pure et désintéressée, faite la paix avec vous même dès que possible et à chaque seconde de votre journée!
Oui, cela paraît simple et naïf et face à cette réponse le mental va répondre: "Quoi, c'est tout?" Alors je répondrais "Oui, c'est tout". C'est tout mais c'est un travail colossal en réalité qui nécessite du courage, de la détermination, de la volonté.

Etes-vous prêt à faire ce travail ? C'est aussi la question que vous devez vous poser. 
Mettez tout en oeuvre pour vous guérir. TOUT. Que votre guérison devienne le moteur de votre vie.

Lorsque j'ai commencé ce travail intérieur personnel, je n'ai cessé de me poser ces questions, à chaque fois qu'une situation difficile intervenait dans ma vie je me demandais:
Quel degré de violence ai-je en moi? quel degré de haine ? quel degré d'intolérance? Quel degré de colère, de peur, d'insécurité? Qu'est-ce qui en moi à crée cette situation? Ainsi j'ai cheminé sans interruption vers un peu plus de paix intérieure chaque jour, un peu plus de confiance et d'amour. Parfois quand je ressentais certaines émotions ou sentiments négatifs, je ne voulais pas l'accepter ou le reconnaître, ce qui créait encore plus de souffrance en moi, encore plus de colère ou de frustration. Quand mes intentions n'étaient pas forcément positives, je ne voulais pas toujours le reconnaître non plus. Ainsi, j'ai du gagner en humilité peu à peu, pour accepter mes zones d'ombres. 
C'est ainsi que le chemin du mental au cœur se matérialise, s'ouvre à nous.
Cette palette d'émotions négatives que nous connaissons tous est acceptable et nous avons le droit de les ressentir. C'est d'ailleurs ce qui faisait jusqu'à présent notre humanité, créant ainsi la réalité duelle dans laquelle nous vivons. 

Mais cette réalité doit changer, elle doit changer à grande échelle, elle doit changer maintenant. Oui, car c'est l'heure de l'unité.
Et l'unité renaîtra avec ou sans nous.

Ce changement vers l'unité ne me fais pas peur personnellement car j'ai pris conscience et accepté que j'étais incarnée pour vivre cela et vivre ce changement me renvois une joie immense à présent, même si cela doit passer par des événements tragiques. J'ai moi aussi perdu des êtres aimés dans des configurations dramatiques, j'ai moi aussi été très en colère, désemparée, écœurée. Mais l'heure n'est plus à l'expression de notre drame intérieur. L'heure est à l'expression de notre grandeur intérieure, notre force de rayonnement, notre capacité à aimer de manière inconditionnelle. 

Nous nous sommes incarnés tous ensembles dans cette période si particulière, et nous avons fais ce choix ! Sur le plan de notre âme tout est déjà prévu. Mais notre incarnation terrestre a des lois qu'on ne peut changer, Celle du libre arbitre par exemple. Nous avons le Choix et c'est un pouvoir extraordinaire qui nécessite toute notre responsabilité face à la vie.

Plus rien ne sera comme avant désormais, et sachez que tous les événements à venir ne seront que l'onde de la pierre que nous aurons jetée dans l'océan universel, ici et maintenant, tout ne sera que la manifestation de nos intentions. Je fais le souhait que nous parvenions à manifester des intentions les plus pures, les plus aimantes, les plus respectueuses, pour notre terre et nos cœurs d'être humains en pleine ascension.

Mon accompagnement auprès de vous se poursuis, et je reste présente pour vous aider à avancer vers cette paix intérieure que je souhaite proche pour vous. 
Vous pouvez me faire part de vos témoignages, de vos ressentis.

De tout coeur,
Emilie Labourdette
Thérapeute énergéticienne

©Vous pouvez partager ce texte en citant la source, et sans qu'il ne soit coupé.


Je choisis la PAIX.

"J'ai vu les images, j'ai vu le sang, j'ai vu les corps sur le sol, les corps déchiquetés de ces enfants, j'ai vu la terreur dans les yeux, les larmes, le désespoir des familles, la photo des disparus. J'ai entendu le son des kalachnikovs, le bruit des bombes, les cris des gens, comme si j'avais été là moi aussi ce jour là, pour ressentir la peur me traverser. Je suis allé cherché les vidéos, les images, pour ne pas fuir la réalité dans laquelle nous sommes, pour me confronter, m'informer.
A Beyrouth, à Paris, au Congo, en Syrie, partout où le monde a tremblé, où le monde tremble, j'ai observé, j'ai pleuré, j'ai demandé pardon.
Je n'ai pas réprimé ma colère et mon indignation, je n'ai rien retenu.
Il s'est passé quelque chose de vraiment puissant au travers des ces événements. Quelque chose qu'il nous faut saisir individuellement, intimement. Quelque chose qui nous est murmuré dans le silence de nos cœurs meurtris. Voici ce qui a émergé du mien.
Maintenant et pour une durée illimitée, je prierai chaque jour que la vie m'offrira et je le ferai ainsi.
« Je demande que tout sentiment de haine, de violence, de peur, soit transmuté en vibration de lumière et d'amour, de paix et de joie, ici et maintenant, dans toutes les directions du temps et dans toutes les dimensions de mon être, et ce pour l'éternité. »
Je le ferais chaque fois que je me sentirai énervée, perturbée, agacée. Chaque fois que la tristesse m'envahiras, que la peur m'envahiras dans tous les domaines de ma vie, dans tout ce que me renverra le monde extérieur. Et pour les autres, ceux qui n'en sont pas là, ceux qui ne sont pas prêts, j'essaierai de prendre un peu de leur colère, un peu de leur peine et de faire de même. Je le ferais dans le silence le plus absolu de mon cœur jusqu'à ce qu'un jour la terre s'éveille sous le soleil étincelant d'un monde en paix."

Vous pouvez partager ce texte en citant la source, sans qu'il ne soit coupé.Merci
© Emilie Labourdette

Le chemin dans le chaos

Zdzislaw Beksinski15Par le Passeur.
Voici venu le moment où notre centrage – entendez par là notre capacité à demeurer au centre de nous en conscience de qui nous sommes – va devoir faire ses preuves.
L’extérieur reflète bien les divisions intérieures. Ce qui se met en place dans la manipulation des foules, soigneusement planifié depuis très longtemps, est arrivé dans une nouvelle phase de déstabilisation qui amène dans un premier temps l’être dans un état de réactivité émotionnelle. A ce stade, par pure identification, un egrégore puissant est créé qui nourrit les êtres qui l’ont voulu au plus haut niveau. Ceux nombreux qui s’identifient un peu partout aujourd’hui savent-ils vraiment ce à quoi ils s’identifient en brandissant une pancarte commune ? Les évènements qui se succèderont auront pour objectif d’attiser la division – donc le sentiment de séparation – jusqu’à la haine. A cet ultime stade, l’être touche inconsciemment au désespoir du sentiment de séparation et cherche alors à adhérer au groupe qui le sécurisera. C’est là que le nouvel ordre tant attendu par ceux qui l’ont fomenté pourra se mettre en place avec le soutien ignorant du plus grand nombre. L’adhésion ou la non adhésion au groupe déterminera notre liberté.
J’ai parlé il y a quelques années (déjà…) du chas de l’aiguille par lequel nous sommes en train de nous faufiler. Que ce chas est étroit… C’est une sacrée cure d’amaigrissement de l’égo qu’il nous a fallu tous entreprendre. Pour autant, n’oublions pas que l’égo est une baudruche multivalves toujours prompte à se regonfler par là où on l’attend le moins (voir ici). Nous qui avons entrepris de nous libérer devons nous revisiter en profondeur maintes fois et toujours sous les angles inédits que notre Soi supérieur nous propose au quotidien. Tel est le chemin de la connaissance de Soi. Je devrais dire, tel est LE chemin. Il n’y en finalement pas d’autre que celui de la connaissance de Soi, car là tout se trouve, là tout se révèle, là s’offre la vision éclairée de toute chose, là se découvre voile après voile le sens de l’unité et l’illusion de la séparation.

Parce que finalement nous ignorons qui nous sommes réellement alors que nos peurs nous séparent, nous nous identifions toujours à quelque chose dont nous épousons la cause et nourrissons la croyance  par notre adhésion. Nous ne pouvons au mieux que nous défaire de ces peaux que nous revêtons, au fur et à mesure d’une meilleure connaissance de nous. Ce qui implique donc d’avancer non à travers de nouvelles identifications qui se présenteraient sur le chemin – et il va s’en présenter encore –  mais en nous dépouillant pour n’être qu’un observateur lucide et attentif qui nourrit sa maîtrise non par la recherche extérieure à laquelle il s’identifierait encore, mais dans l’espace intime de son être où l’amour de toute chose réside. Là il peut véritablement agir en conscience, si cela lui est demandé ou si cela naît d’un plaisir nourrissant pour son âme. Être dans ce monde mais pas de ce monde.


Répondre par l'Amour aux événements actuels