L'autoguérison est une autorisation que l'on se donne



Quelqu’un nous a récemment demandé : « Y a-t-il une quelconque limite à la capacité du corps à se guérir ? » À quoi nous avons répondu : « Aucune autre que celle de la croyance que vous entretenez. » Il a ajouté : « Alors, pourquoi les gens ne font-ils pas repousser leurs membres ? » À quoi nous avons répondu : « Parce que personne ne croit en être capable. »

Travailler sur soi



Travailler sur soi permet de devenir conscient et acteur de sa vie, de toucher du doigt la mécanique de l’univers.

Plus on cherche et moins on sait ! Mais plus on cherche et plus on RESSENT.
Pas d’autre choix donc que d’accepter de ressentir la vie en nous : que ce soit par la souffrance ou  par la joie.

Travailler sur soi permet de réaliser le sens véritable de la vie qui est le service : faire le bien, créer le bonheur d’autrui. L’expérience nous aide à comprendre comment nous améliorer en ce sens, incarner ce sens. Travailler sur soi ouvre des portes dont nous n’avions jamais remarqué l’existence. C’est comme si un nouveau monde se matérialisait au fur et à mesure de notre avancée.C’est un rythme personnel, une courbe qui fluctue selon notre volonté, nos choix, notre détermination. C'est ouvrir les bras à la mouvance et à l 'impermanence. C'est larguer les amarres du mental pour naviguer sur les flots de la vie au rythme des impulsions de notre cœur.

Travailler sur soi n’enlève pas la tristesse, les difficultés, les échecs, les erreurs. 
Que l’on soit sur ce chemin depuis 1 mois, 1 an ou 10 ans, l’expérience humaine est difficile de part la responsabilité et le pouvoir que nous avons et dont nous ignorons les réelles possibilités et conséquences. De part nos limitations encore présentes, nos peurs intrinsèques. Et c'est aussi la raison de notre présence ici.
Plus nous devenons conscients et acteurs conscients plus c’est difficile d’être le témoin du monde dans lequel nous vivons. Mais plus grandes sont les joies, les sensations de bénédictions, de gratitude. Plus nous sommes poussés à créer du changement, à être au service de la vie. A percer le voile de l'illusion du bien et du mal.

Travailler sur soi, c’est gravir les marches d’un escalier sans fin, c’est nous qui décidons : si nous voulons monter ou descendre, ou simplement rester là. 
Accroître l’expression de sa lumière intérieure n’enlève pas immédiatement les ombres et les démons qui nous habitent. Ces ombres que nous portons tous et qui s’expriment dans le monde actuel.
Ces ombres que nous devons accueillir, accepter, éclairer, conscientiser.
Cette mémoire commune avec ses aspects les plus abjectes.  Il est de notre responsabilité de l'assumer et de la transmuter. Et plus nous y travaillons et plus nous allons en profondeur éclairer les méandres.

Personne ne nous donnera de médaille ou de récompense si nous entreprenons un travail sur nous même. Ni Dieu ni personne ne viendra nous serrer la main et nous dire « félicitation, quel chemin tu as fait ! ». Aussi nous sommes seul juge face à nos choix. La vraie reconnaissance est celle que nous nous donnons. Le pardon que nous nous accordons. Les défis que nous nous lançons. C'est un chemin d'humilité, de silence intérieur.

Ce monde qui nous fait peur, qui nous agresse, qui nous fait tourner la tête nous l’avons tous construit, ensemble, Il est l’expression de ce que nous pensons, faisons, disons, imaginons. 
L’intention précédant chaque geste ou chaque attitude, qui nourrit chaque relation, chaque décision cette intention là est cruciale.
Travailler sur soi permet de reconnaître l'ensemble de nos intentions et de ce qui est sous-jacent derrière chacune de nos décisions, chacune de nos guidances. 
L’enjeu alors sera de reconnaître que nous n'avons pas toujours des pensées charitables. Parfois égoïstes ou haineuses, manipulatrices, perverses bref que nous n'avons pas toujours de bonnes intentions...

Travailler sur soi est un chemin qui n’a pas d’arrivée, c’est une quête sans fin qui s’arrête où l’on veut, quand on veut,  mais qui ne s’arrête jamais en réalité tant les niveaux sont infinis.

Lorsqu'on commence, on ne peut plus revenir en arrière ou oublier ce dont on a prit conscience. Toute prise de conscience faite est acquise pour toujours, ici et maintenant et dans toutes les directions du temps, sur tous les plans de notre être. Toute partie de notre esprit qui s’éclaire l’est pour toujours ainsi notre âme retrouve peu à peu son espace d'expression.

Le travail sur soi est exigeant. Prenant. Déroutant.Difficile mais incroyablement bénéfique à un niveau personnel mais également sur l'échelle de l'humanité entière. Grâce à vous, le monde change même si vous ne vous en rendez pas compte.

Le travail sur soi est donc vecteur du changement que nous voulons tous. Il nous permet d'avancer pas à pas en éclairant notre route de plus en plus intensément, en nous délestant des vieilles mémoires, des vieilles peurs qui nous empêchent d'atteindre la rive de l'expression totale complète et fondamentale de notre âme lumière.

Travailler sur soi est la seule option qui nous est donné pour changer ce monde et son expression.

Travailler sur soi permet de ressentir  ce que tout le monde cherche à ressentir : la paix, le bonheur et la plénitude.Avez-vous déjà ressenti cela ? Ce que procure le bonheur de rendre quelqu’un heureux sans rien attendre. Cette vibration subtile, frémissante, paisible et enthousiasmante à la fois, qui ne dure pas et qui pourtant reste comme une empreinte indélébile. Comme une sensation de connu, de complétude, de réalisation.

La travail sur soi est la clé car il est CONSCIENCE.
Vous êtes né pour ça, vous êtes venus pour ça.

De tout coeur,

Em.
http://energies-libres.blogspot.fr/