« L'amour après l'amour » de Derek Walcott


Le temps viendra
où, avec allégresse
tu t'accueilleras toi-même
à la porte de ta maison, dans ton miroir
et où chacun de toi sourira à l'autre,
disant : bienvenue, assieds-toi. Mange,

Tu aimeras à nouveau cet étranger qui fut toi.
Donne-lui du vin. Donne-lui du pain. Rends ton cœur
à lui-même, à l'étranger qui t'a aimé
toute ta vie, que tu as négligé
pour un autre, qui te connaît par cœur.

Retire de tes placards les lettres d'amour,
les photos, les messages désespérés,
arrache du miroir ta propre image.

Sois. Et régale-toi de ta vie.

Derek Walcott

Le drame, pour la plupart d'entre nous, ce n'est pas que la vie soit courte, mais que nous attendions si longtemps avant de commencer à la vivre. La source de sagesse que nous fait découvrir la pleine conscience finit par nous montrer l'immense et tragique souffrance qui naît de l'ignorance.

Elle nous permet de voir, d'habiter et de garder précieusement la paix qui se trouve au coeur de chaque instant, si nous avons le courage de cultiver la conscience ici et maintenant. Elle nous permet de nous sentir pleinement vivant - ici et maintenant - tant que nous avons la chance d'y être.

Ils ont expérimenté et en parle !

"Par curiosité, j'ai voulu faire l'expérience du soin que vous proposez.
Je n'ai pas été déçue : envolées les douleurs diverses et variées liées à mon âge, sérénité et sommeil réparateur retrouvés.Parfait pour aborder la mauvaise saison et éviter la déprime. Mais le plus important, c'est que tout ce que vous m' avez dit a résonné juste en moi . Je me suis reconnectée à mes émotions et ai retrouvé l'essence même de la vie. Merci beaucoup.Je suis vraiment enchantée. Je reprendrai contact avec vous dès que j'en ressentirai la nécessité."
soin de LHCP, Martine, Pau.


"J'ai expérimenté le soin LHCP sur deux séances espacées de 1 mois.
Par une sorte de concentration devenue possible, par une grande fluidité dans la circulation intérieure de mes ressentis, le soin à permis de rediriger mes formes pensées errantes, vers le cœur. Associé à un travail personnel de conscience sur le vécu j'ai pu ressentir un changement de niveau de fréquence vibratoire au niveau cellulaire apportant à la fois une force nouvelle et un apaisement profond .Cette pratique est incontestablement une énergie nouvelle de vie en capacité d'orienter la personne vers un renforcement de la puissance d'autoguérison déjà présente en soi et que le soin stimule et dynamise. Une découverte enrichissante à partager sans modération."
soin de LHCP, Christian, Biarritz.

"En quête d'une libération profonde et d'une réparation en moi même, j'ai expérimenté de nombreuses techniques, qui jusque là n'étais pas allé assez loin. Seule, je ne parvenais pas à dépasser mes blocages.

Je cherchais au delà d'un bien-être momentané, une sensation concrète de libération. Après de nombreux Reiki d'abord puis des séances de Lhcp , c'est arrivé. 
Je me sens enfin libre, j'ai retrouvé une estime de moi même et un amour pour la vie. Je me sens libre de faire des choix et en paix avec les autres. C'est merveilleux. MERCI MERCI MERCI."
Reiki et LHCP, Mila, 40.

Clé de Sagesse

"Tout dans la vie est expérience, expérimentation, mais il faut que vous ayez complètement conscience de ces expérimentations, surtout au niveau de vos relations, de vos sentiments, du regard que vous portez sur vous-même, du regard que vous portez sur les autres et sur la vie. 

Lorsque vous aurez porté le regard juste sur vous-même et sur ce qui vous entoure, et cela se fera lorsque vous aurez transformé vos limites, la vraie transformation, celle que nous espérons pour vous et qui arrivera bientôt se fera en chacun de vous."

(:http://ducielalaterre.org Monique Mathieu)

Au commencement...

magritte
"Au commencement, je n'avais pas vu la lumière, je ne savais même pas qu'elle existait.
Cherchant un guide, j'ai suivi celle des autres, pensant qu'elle pouvait être mienne aussi.
Alors on a fait de moi ce que je n'étais pas, j'ai dis d'accord, j'ai fais confiance, comme je ne me souvenais de rien et que je ne voyais rien, j'ai cru que s'était ça la Vie.
Mais le temps passait, et je  me sentais vide, cherchant une place, ne la trouvant jamais vraiment.
Alors j'ai commencé à chercher une lueur de moi-même, plutôt qu'une place.
Mais je ne voyais rien, je ne voyais toujours rien. Aucune lumière.
Puis, une bougie s'est allumée,
Au grès des passions, des peurs et des saisons
Elle s'est éteinte,
puis rallumée,
puis éteinte à nouveau.
Dans le noir sans lumière, je ne pouvais avancer.
Alors, j'en ai allumé une autre, plus grande, plus solide, mieux gardée
Et j'ai cherché encore, et encore, sans relâche.
Puis un jour, une flamme a remplacé la bougie,
J'ai appris à m'Aimer, à Aimer, à voir au-delà des apparences,
Puis, j'ai décidé d'être moi, de changer d'habit.
Alors en moi, il faisait jour !
Mais la lumière n'était plus en moi
Elle était moi."


l'intérêt de libérer son coeur....

[...] Mais les humains ont abandonné le cœur, symboliquement parlant, ils cherchent le pouvoir. Et comme l’argent donne beaucoup de pouvoir, ils font tout pour en gagner le plus possible, sans considération de ce qu’ils font subir aux autres, et leur cœur s’endurcit. Ils cherchent aussi le savoir, mais comme leur but n’est pas désintéressé, ce savoir ne sert qu’à les égarer. C’est pourquoi ils ne sont pas heureux. Ils sont certainement plus puissants et plus instruits, mais ils ne sont pas heureux. Pour être heureux, ils doivent revenir vers les qualités du cœur : la bonté, la douceur, la générosité, le pardon… »
O.M. AÏVANHOV
Sois vide de tout soucis
pense à qui créa la pensée !

Pourquoi rester en prison
La porte est grande ouverte !

Sors du labyrinthe des peurs.
Vis en silence.

rumi

"Vous êtes le monde"

Monsieur Krishnamurti,

Vous avez souvent répété cette phrase: «Vous êtes le monde et le monde est vous». Vous disiez également que si nous changions, le monde changerait. Pouvez-vous m'expliquer par quel procédé ce changement pourrait s'opérer? 

Merci. Daniel Vandooren



Jidhu Krishnamurti :

Il suffit d'observer le monde pour réaliser la profonde vérité de cette affirmation. Le monde est l'expression de ce que nous sommes. Il n'est pas l'expression de quelques-uns, terroristes ou bienfaiteurs de l'humanité. Il est l'expression, à tout instant, de ce que nous sommes tous. Nous pouvons constater cela au sein de notre petit monde personnel. La perception que nous avons de notre univers nous semble être la seule vérité, le seul regard possible. Ainsi, le monde est ce que nous sommes. Mais, plus encore, nous sommes les créateurs de cet univers personnel, et tous les univers personnels sont créateurs de l'univers collectif. On peut enfermer ou tuer les assassins, tant qu'ils sont présents en nous, nous en créerons de nouveau dans notre monde. Nous créons les situations intolérables que nous vivons, et nous pouvons tout autant les dissoudre en un instant.

Pour répondre plus précisément à votre question concernant le procédé, je dirais qu'il est nécessaire de prendre profondément conscience de cela, pour commencer. Sans la conscience de cela, nous ne pouvons espérer un changement parce que le mécanisme se perpétuera. Le changement ne peut provenir que d'une conscience aigüe et impartiale de notre statut de créateur du monde et, par conséquent, de notre responsabilité à l'égard du monde, trop vite éludée par ce doigt vengeur que nous pointons en direction de l'axe du mal, loin là-bas, hors de nous-mêmes, nous laissant dans le sentiment erroné d'être si propres quand d'autres sont si sales.

La conscience du lien naturel qui lie l'humain à son univers est la première étape du changement. Cette vision nous permet donc un regard plus adulte et à la fois serein sur la réalité du changement, car s'efforcer de changer le monde avant de porter un regard honnête sur soi est procéder à l'envers et nous voyons maintenant comment procéder de manière plus juste. Je vous invite à être très attentif à ce qui est dit ici afin d'en saisir véritablement la portée.

J. K.